Maxime Simmoneau a ouvert un lieu inédit et élégant, avec bar, fumoir et barbier-coiffeur

Maxime Simmoneau a ouvert un lieu inédit et élégant, avec bar, fumoir et barbier-coiffeur
  14/06/2019
  Café/Bar/Discothèque

Maxime Simmoneau a ouvert un lieu inédit et élégant, avec bar, fumoir et barbier-coiffeur

Les codes du luxe et du bien-être sont au rendez-vous du Gentlemen 1919, un concept qui séduit une clientèle masculine en quête de raffinement et de partage.

Gentlemen 1919 est un lieu généreux, qui partage un art de vivre, une élégance cosy et qui s’adresse principalement à une clientèle masculine. Mais sa plus grande originalité réside dans l’approche hybride de l’offre. On entre par un Barbier-Coiffeur situé au 11 de rue Jean Mermoz (Paris 8ème ). Dans le fond de la boutique, une porte mène à un bar à cocktails cossu, dans le prolongement duquel se dresse un authentique fumoir. En sous-sol, une salle avec écran pouvant accueillir jusqu’à 8 personnes est également aménagée, là encore dans l’esprit club. A la tête de l’établissement, Maxime Simonneau, issu de la restauration et de l’hôtellerie de luxe, et Antoine Drieu, qui vient du Droit. « Nous avons repris une coquille vide, avec juste une chape de béton et un néon de chantier, ce qui nous a permis de construire les séquences que nous voulions » explique Maxime Simonneau. Le nom fait référence à la prohibition aux USA, qui a démarré en 1919. « Nous sommes dans l’esprit des bars cachés (les speakesy) qui se sont développés à l’époque. Pour la décoration, nous avons joué avec de la peinture acier, des gaines d’évacuations vieillies, des fauteuils de cuir. Nous voulions que les consommateurs se retrouvent dans un établissement qui aurait conservé son âme au fil des années. » Plusieurs typologies de clientèles se sont appropriés l’endroit depuis son inauguration, au printemps 2016. Le barbier répond aux attentes de bien-être, il ouvre de 11h à 22h avec une clientèle d’affaires entre 17h30 et 21h30. Au bar, qui fonctionne de 9h30 à 2 h du matin, du mardi au samedi, deux tendances : détente et affaires, y compris sur le petit-déjeuner. Les amateurs de cigares viennent bien sûr pour le fumoir. « Et il y a ceux qui viennent pour l’ensemble des services. Nous avons au bar une belle clientèle étrangère, grâce aux hôtels. Les concierges, les réceptionnistes sont intéressés par les services que nous proposons, jusqu’aux possibilités de privatisation ».  La bande annonce du jeu vidéo Hitman 2 a été tournée en partie au bar.

Un concept aux multiples possibilités

L’événementiel fait parti de l’ADN. « Tout ce qui se fait à l’extérieur est géré par Antoine. Nous sommes présents par exemple sur La nuit de l’amateur de cigares,  nous mettons en place une prestation barbier dans les loges VIP à l’occasion de matchs de rugby ou durant des concerts ». Un projet ambitieux et atypique que ses dirigeants voudraient déployer. « Rien n’empêche de réfléchir un concept dédiée cette fois aux femmes, sachant, par ailleurs que nous avons des clubs de cigare féminins qui se retrouvent ici. Cet établissement est cohérent et transgressif à la fois. Je crois beaucoup dans la notion de multiservices et dans le raffinement associé à la convivialité du partage. On pourrait l’imaginer dans d’autres grandes métropoles » termine Maxime Simonneau.

[L'Hôtellerie-Restauration]