L’hôtellerie française retrouve le sourire après un début d’année morose

L’hôtellerie française retrouve le sourire après un début d’année morose
  18/06/2019
  Hôtellerie

L’hôtellerie française retrouve le sourire après un début d’année morose

Selon l’Observatoire des performances hôtelières UMIH – OlaKala  d’avril 2019, les performances hôtelières repartent de plus belle ce mois-ci avec une forte dynamique et une crise des Gilets Jaunes qui commence à s’estomper. La France fait ainsi partie des destinations européennes qui ont le plus progressé en avril.

Les hôteliers ont gagné en clientèle : un TO global qui augmente de 2,8 points en comparaison avec le mois d’avril 2018, et de 0,2 point depuis janvier. Le RevPAR est tout aussi croissant : +4,1% (63,40€HT) sur le seul mois d’avril, +1,8% (56,10€HT) depuis janvier et même +5,7% (64,10€HT) sur les douze derniers mois. Le prix moyen reste stable de son côté s’élevant à 88,7€HT.

Tendance à l’inverse des trois derniers mois où le RevPAR était maintenu par une augmentation des prix, les hôteliers préfèrent rester prudents en avril pour redonner à la clientèle loisirs l’envie de venir visiter la destination en cette période de congés.

Le segment super-éco a connu la plus forte augmentation de son RevPAR : +8,5% (32,6€HT) tiré à la fois par un PM positif de +3,1% et par un TO qui a obtenu 3,5 points supplémentaires pour atteindre une moyenne de 70,6%. Cette progression est d’autant plus vertigineuse à l’échelle régionale : à Paris et en IDF le RevPAR croît de +11,4% (42,50€HT) et en Province de +7,3% (29,50€HT).

La tendance est également soutenue par les segments économique et moyen de gamme, qui ont des RevPAR en développement de 5% environ (respectivement +5,7% et +5,5%) grâce à des TO supérieurs de +3,0 (70,7%) et +3,3 points (71,8%), alors même que le PM n’a que faiblement augmenté : +1,3% pour l’un et +0,7% pour l’autre.

Les hôteliers haut de gamme connaissent au contraire un ralentissement. Ils continuent de gagner en fréquentation, puisque le TO obtient +2,8 points et atteint 74,0% (le plus fort taux de fréquentation du panel) mais leurs prix sont en recul (-1,0%), passant en moyenne de 188,00 à 186,20€HT, conduisant à un RevPAR en décroissance de -0,6%, soit de 137,90€HT.

[Le Quotidien du Tourisme]