easyHotel débarque en France

easyHotel débarque en France
  04/01/2019
  Hôtellerie

easyHotel débarque en France

La marque d'hôtels économiques vise plus d'une centaine d'adresses d'ici cinq ans en Europe, contre 34 aujourd'hui. La France est un nouveau marché cible.

La marque Easy (easyJet, easyCoffee...) accélère dans les hôtels. Contrôlé à hauteur de 25% par easyGroup (lui-même actionnaire à 35% de la compagnie aérienne à bas prix easyJet), easyHotel vient d'annoncer l'ouverture d'une premier établissement de 209 chambres en France. 

Cet hôtel doit ouvrir fin 2020, près de l'aéroport Paris-Charles de Gaulle. Il sera construit par Linkcity (Bouygues Construction). EasyHotel en assurera l'exploitation et louera les murs au propriétaire, ADP. Le permis de construire vient d'être déposé. La signature des accords définitifs est attendue courant 2019. 

«Il y a deux mois, nous annoncions que la France était l'un de nos marchés prioritaires en termes de développement en Europe, avec l'objectif d'ouvrir 15 hôtels au cours des cinq prochaines années, déclare Marc Vieilledent, directeur du développement de l'enseigne. C'est la confirmation de notre stratégie de croissance». 

Cettre première adresse dans l'Hexagone sera fidèle à l'ADN de la marque, qui se veut «économique, confortable, accessible et bien situé». À Barcelone, où un premier hôtel a ouvert en septembre, les prix débutent à partir de 19,99 euros la nuit. Mais le prix moyen attendu se situe aux alentours de 50 euros. 

« Des opportunités à saisir » 

Créée en 2004, easyHotel compte 34 adresses (soit 3169 chambres) en Europe, dont la moitié en Grande-Bretagne. La société, cotée à l'AIM (Alternative Investment Market) de la Bourse de Londres, concentre les métiers de promoteur, investisseur, exploitant et franchiseur. 

Au cours de l'exercice passé (clos fin septembre), elle a réalisé un résultat net de 647.000 livres (+0,6%), pour un chiffre d'affaires de 11,2 millions (+34%). Mais le volume d'activité des 34 hôtels ouverts -dont 24 sont en franchise-, a atteint 37,3 millions de livres. 

« L'objectif est de dépasser la centaine d'hôtels dans les cinq ans, essentiellement au Royaume-Uni, en France, en Espagne et en Allemagne. Il y des opportunités à saisir », insiste Marc Vieilledent. 

Selon lui, l'hôtellerie économique de chaînes est sous-représentée en Espagne. En Allemagne, c'est aussi un peu le cas. En France et en Grande-Bretagne, malgré la présence de grands acteurs (Premier Inn, Ibis...), la marque pourrait trouver sa place dans d'importants projets de développement (Grand Paris, Euralille par exemple). 

Cette année, easyHotel a inauguré dix hôtels. Du jamais vu. « Le rythme d'ouvertures a été de deux par an pendant une bonne dizaines d'années », souligne Marc Vieilledent. Il promet une quinzaine d'inaugurations dans les 12 à 18 prochains mois.

[Le Figaro]