Paris et l'Île de France signent une année 2018 magique

Paris et l'Île de France signent une année 2018 magique
  01/02/2019
  Conjoncture

Paris et l'Île de France signent une année 2018 magique

L’agglomération parisienne figure de nouveau en tête parmi les villes européennes avec un RevPAR notamment supérieur à Barcelone (91,7€, en baisse de -3,4 %), mais toujours inférieur à Londres (103,4£, en hausse de + 2,6%) et Amsterdam (115,6€, en hausse de + 5,1%). Si la tendance à la hausse se poursuit, la capitale française talonnera bientôt sa consœur britannique.

Ce sont les clientèles internationale qui auront boosté les activités hôtelières. Ainsi selon les données des arrivées hôtelières du Comité Régional du Tourisme Paris Île de France, les clientèles européennes sont de retour à l’instar de celles venant : d’Italie (+28,3%), d’Espagne (+17,9%) et d’Allemagne (+17,3%). Les clientèles long courrier ont effectué un retour en force comme celles d’origines : du Canada (22,5 %), du Japon (+16,4 %) et des Etats-Unis (+16,3 %).

Profitant d’un calendrier chargé – avec notamment le Mondial de l’Auto couplé avec celui de la Moto, les Gay Games et le Centenaire de l’Armistice – l’ensemble des segments hôteliers de Paris intra-muros profitent du regain d’attractivité de la capitale. 2017 avait vu son RevPAR grimper de 8,6% malgré des prix à la baisse (-0,1%), cette année les revenus bondissent de 11,9% porté par les PM (+8,5%).

La capitale aura également brillé en été avec en Août un RevPAR sursautant de 22,6% (!) par rapport à l’année précédente et se fixant à 107,5€ H.T. Les grèves SNCF en début d’année auront peu touché l’activité hôtelière de Paris mais les manifestations des Gilets jaunes auront vidé les établissements pour les fêtes de Noël, les clients étrangers redoutant d’être mêlés aux scènes de violence diffusées dans le monde entier.

Si cet impact négatif avait uniquement été enregistré durant les weekend de décembre ainsi que très fortement sur la dernière semaine de l’année, il pourrait se prolonger en 2019 marquant la fin des bonnes performances.

L’île de France – en excluant Paris – suit la même dynamique que la capitale avec une fréquentation à la hausse (+3,6 points) et des prix moyens qui bondissent (+6,6 %). Le regain d’attractivité pour la région profite à l’offre culturelle de l’agglomération qui voit notamment le château de Versailles signer un nombre record de visiteurs (8,1 millions).

L’afflux de visiteurs étrangers bénéficie aux infrastructures de transports et établissements aux alentours. Ainsi sur les 10 premiers mois de l’année, le trafic aérien de passagers d’Aéroports de Paris s’élève à 89,3 millions de passagers en hausse de + 3,7 %.

A noter également l’accueil de la compétition de golf Ryder Cup et de sa clientèle haut de gamme en même temps que la fashion week. Cet événement sportif à Saint Quentin (sud de Versailles) a attiré plus de 150 000 visiteurs et l’accumulation de ces deux événements internationaux en septembre a énormément profité aux hôteliers.

2019 voit déjà son calendrier chargé avec sur l’unique mois de juin l’organisation du salon du Bourget et de la coupe du monde féminine de football.

[Hospitality On]