B&B Hotels ouvrira son 500e établissement en 2019

B&B Hotels ouvrira son 500e établissement en 2019
  11/04/2019
  Nos clients ont du talent

B&B Hotels ouvrira son 500e établissement en 2019

Née en 1990 à Brest, la chaîne poursuit son développement en France, en Europe et jusqu'au Brésil. Son PDG, Fabrice Collet, vise une place de leader dans le secteur de l'hôtellerie économique. Rencontre avec un patron en quête du meilleur rapport qualité-prix.

“Notre parti pris est d’offrir à tout le monde une proposition universelle et démocratique pour un court séjour.” C’est ainsi que Fabrice Collet, PDG de B&B Hotels, résume la philosophie du groupe d’hôtellerie économique qu’il dirige depuis 2015. “Nous nous sommes construits en pensant à un besoin : celui de dormir dans un lieu sans que celui-ci ne soit une destination finale. Toutefois, même si on doit en partir rapidement le lendemain, on doit être bien servi, avoir un bon lit, une salle de bains, le wifi, un petit déjeuner, un grand sourire à l’accueil et du design”, ajoute-t-il. 

Un cadre clair, précis, qui n’a pourtant rien d’un standard. “Nous déclinons des univers différents d’un pays à un autre, d’une ville à une autre. Une chambre B&B n’est pas la même à Strasbourg et à Fribourg en Allemagne, ni à Nantes et à Rennes, où une tête de lit, par exemple, va raconter une histoire différente”, détaille Fabrice Collet. Le patron du groupe soigne le design. “Dès 2007, nous avons fait appel au designer Olivier Saguez pour repenser nos hôtels. Et ce, tant au niveau des pièces de mobilier que des peintures, tapis et tableaux.”

Une quinzaine de nouveaux établissements en France chaque année

Née en 1990 à Brest, B&B Hotels compte aujourd'hui 480 établissements, dont 277 en France. Les autres se situent en Allemagne (125), Italie (33), Espagne (30), Suisse (3) ou encore en Pologne, Belgique, Slovénie, Autriche, Portugal et même au Brésil.

Pourquoi ce dernier, en plus de l’Europe ? “C’est un pays gigantesque par sa taille et sa population, explique Fabrice Collet. Le tourisme y est important et les opérateurs asiatiques ou américains encore peu présents.” Il y avait donc une carte à jouer. Actuellement, B&B hotels y compte deux adresses, auxquelles vont s’ajouter quatre nouvelles courant 2019, dont une à Rio et une autre à São Paulo.

Quant au marché français, le groupe hôtelier continue de l’investir. “Chaque année, nous ouvrons une quinzaine d’établissements dans de grandes villes et des villes secondaires comme Epernay [Marne, NDLR] ou Fort-de-France, en Martinique”, confie Fabrice Collet.

“Des hôtels au juste prix pour un besoin précis”

Même dynamique en Allemagne, où B&B Hotels est leader du secteur de l’hôtellerie économique. Au total, le groupe table sur une cinquantaine de nouveaux établissements chaque année, en vue d’avoir “des positions de leader partout en Europe”, d’ici à trois ans. Avec pour ligne de conduite de rester sur l’économique avec “des hôtels au juste prix pour un besoin précis” et “le meilleur rapport qualité-prix pour un court séjour”. Ce qui est le cas, notamment, à Disneyland Paris (Seine-et-Marne). “En moyenne, on reste chez nous 1,2 nuit, précise Fabrice Collet. Mais on observe une constante : sur trois clients, nous en avons un venu par hasard chez B&B, un autre qui est un habitué de l’hôtel et le troisième qui est un fidèle de la marque.”

En 2019, B&B Hotels ouvrira son 500e établissement. Le patron de l’enseigne veut fêter l’événement. Peut-être en Bretagne, lieu de naissance du groupe, qui a encore son siège social à Brest (Finistère) et dont le logo est apposé sur les maillots de l’équipe de foot de Lorient (Morbihan). Ou ailleurs… Il cherche le bon site pour fêter cette réussite. Pas banal pour ce fils d’hôteliers à Aix-les-Bains (Savoie) - “je faisais mes devoirs à la réception” -, qui, jeune, ne voulait pas “faire ce métier”.

[L'Hôtellerie Restauration]